Commentaire mensuel des marchés: Octobre

Investment Insights Team, Investment Strategist Team, Wealth Management

Résumé : Le climat économique se redresse et les actions réduisent leurs pertes

Les actions ont récupéré les pertes de septembre et ont terminé le mois près de leurs records (+5,1 % en USD), tandis que les obligations d'État ont reculé de -0,3 % (en USD, sans couverture). Les principaux événements ont été les suivants :

  •  Les actions américaines atteignent de nouveaux sommets, tandis que les rendements obligataires continuent d'enregistrer un risque d'inflation accru.
  •  La croissance ralentit, mais les indicateurs de la demande et de l'activité restent solides.
  •  Les pressions inflationnistes persistent alors que les contraintes d'approvisionnement s'intensifient.

Les taux de contamination mondiaux restent modérés - à l'exception du Royaume-Uni - et les restrictions s'assouplissent encore. Les actions américaines ont atteint de nouveaux sommets au cours du mois, le leadership sectoriel s'expliquant par la hausse des rendements obligataires - les secteurs cycliques tels que l'énergie et les services financiers ont surperformé. Le début de la saison des résultats du troisième trimestre a été marqué par une croissance des bénéfices bien supérieure au consensus, tant aux États-Unis qu'en Europe. Dans le domaine des matières premières, le pétrole (Brent 84 $/b) a légèrement augmenté pour atteindre son plus haut niveau depuis 2014, tandis que les prix du gaz naturel européen et américain (-34 % et -8 %, respectivement) ont montré des signes de refroidissement. Par ailleurs, le premier ETF Bitcoin a été lancé, poussant brièvement la crypto-monnaie à des niveaux records (67k$). Pendant ce temps, le dollar a reculé et la livre sterling a surperformé.

États-Unis : Ralentissement de la croissance, risque d'inflation élevé, report du plafonnement de la dette

La croissance américaine a ralenti au troisième trimestre (+0,5 % t/t), mais la production reste supérieure de 1,4 % à celle d'avant la pandémie. Le marché du travail s'est encore resserré, le taux de chômage tombant à 4,8 % et les enquêtes conjoncturelles auprès des entreprises révélant que le dynamisme de l'activité s'est poursuivi en octobre. L'inflation a augmenté (IPC global : 5,4 % en glissement annuel), les pressions sur les prix étant de plus en plus fortes. Par ailleurs, les frictions internes se sont accrues en raison du militantisme croissant des syndicats qui réclament des salaires plus élevés. Au Congrès, les législateurs ont approuvé un relèvement temporaire du plafond de la dette jusqu'en décembre. Le programme économique de Biden a continué de diviser l'opinion - le plan de dépenses sociales continue de se réduire (désormais de 1,75 à 2 trillions de USD), dans la mesure où les Démocrates tentent de satisfaire les modérés des deux camps.

Europe : La croissance de la zone euro rattrape son retard, la BCE reste en attente, la hausse des taux de la Banque d'Angleterre est imminente

La croissance de la zone euro a dépassé celle des États-Unis et de la Chine au troisième trimestre, avec une hausse de 2,2 %. Sur sa politique d'action, la BCE a maintenu son taux de dépôt inchangé à -0,5 % et a confirmé qu'elle poursuivrait ses achats d'obligations dans le cadre du programme PEPP de 1,85 trillion EUR à un "rythme modérément réduit". Par ailleurs, les négociations politiques ont commencé pour la nouvelle coalition de feux tricolores en Allemagne, impliquant le SPD, les Verts et les libéraux du FDP. Au Royaume-Uni, les taux de contamination ont à nouveau augmenté, bien qu'un nouveau confinement semble peu probable à ce stade. L'inflation est restée élevée en septembre (+3,1 % en glissement annuel), ce qui a incité le gouverneur à faire des commentaires moins accommodants sur la hausse de l'inflation à venir, tout en faisant fermement allusion à une première hausse du taux de base le mois prochain. Sur le plan fiscal, le chancelier britannique a réaffirmé sa position en faveur d'une normalisation de la politique dans son budget 2021.

Reste du monde : Ralentissement de la croissance en Chine, élections au Japon, resserrement de la politique monétaire

L'économie chinoise a enregistré une maigre croissance de 0,2 % au troisième trimestre, une recrudescence épidémique du virus ayant entraîné de nouvelles restrictions de l'activité - notamment de la production industrielle. Le risque de défaut de paiement dans le secteur immobilier endetté est resté en ligne de mire, les prix des logements chinois ayant chuté pour la première fois depuis 2015. Dans le même temps, les exportations sud-coréennes ont augmenté pour un 12e mois consécutif en octobre (+27 % a/a). Les élections générales japonaises ont vu le LPD conserver sa place à la chambre basse. En Turquie, la lire est tombée à de nouveaux plus bas après que le Premier ministre Erdogan a miné davantage la crédibilité monétaire et réduit les taux directeurs malgré une inflation plus élevée. Ailleurs, le resserrement des politiques monétaires s'accélère : La Nouvelle-Zélande a rejoint plusieurs économies en développement, dont le Brésil et la Russie, qui ont relevé leurs taux d'intérêt cette année.

Synthèse des marchés (au 30/11/2021 en monnaie locale)

Obligations Rend. 1 m % 1 an %
US 10 ans  1.56% -0.4% -3.8%
UK 10 ans 1.03% -0.3% -5.6%
Suisse 10 ans -0.03% -1.2% -3.7%
Allemagne 10 ans -0.11% -1.0% -3.5%
IG monde (couvert $)  1.79% -0.1% -0.9%
HY monde (couvert $) 4.86% -0.5% 2.3%

 

Indices boursiers Niveau 1 m % 1 an %
MSCI World($) 383 5.1% 16.8%
S&P 500 4,605 7.0% 24.0%
MSCI UK 12,550 2.3% 16.4%
SMI 12,108 4.0% 16.4%
Eurostoxx 50 4,251 5.2% 22.6%
DAX 15,689 2.8% 14.4%
CAC 6,830 4.8% 25.8%
Hang Seng 25,377 3.3% -4.5%
MSCI EM ($) 622 1.0% -0.3%
Devises* 1 m %  1 an %
Dollar américain -0.6%  2.2 %
Euro -0.0% -2.8%
Yen -2.3% -8.0%
Livre sterling 2.4%  5.4%
Franc suisse  2.2%  0.1%
Yuan chinois  1.0% 6.7%

*Taux nominal pondéré par les échanges

Autres Niveau 1 m % 1 an %
Or ($/once) 1,783 1.5% -6.5%
Brent ($/b) 84.38 7.5% 62.9%
Cuivre ($/t) 9,809 9.7% 26.6%

Pour en savoir plus

Découvrez nos Wealth Insights

 

Fichiers

Téléchargez le Commentaire mensuel des marchés (PDF 389 KB)