This site uses cookies to help us manage and improve the website and to analyse how visitors use our site. By continuing to use the website, you are agreeing to our use of cookies. For further information about cookies, including about how to change your browser settings to no longer accept cookies, please view our Cookie Policy. CIick for more info.

Wealth Management: Commentaire mensuel des marchés

Juillet 2021

Investment Insights Team, Investment Strategist Team, Wealth Management

Résumé : Les marchés d'actions ont continué à progresser alors que les rendements obligataires ont baissé

Les actions mondiales ont terminé le mois en hausse de 0,7 % (en USD), malgré une forte baisse des marchés asiatiques. Les obligations d'État ont également progressé de +1,4 % (en USD, sans couverture). Les principaux événements ont été les suivants :

• Les rendements obligataires ont continué à baisser malgré la hausse de l'inflation.
• Les actions américaines ont tiré les marchés boursiers mondiaux à la hausse, grâce à de
    solides bénéfices trimestriels.
• La tonalité des discours des banques centrales reste la même, pour l'instant.

Le variant Delta est resté au centre de l'attention, les taux d'infection ayant augmenté aux États-Unis et dans certaines régions d'Asie, où des restrictions ont été réintroduites. Les marchés actions mondiaux ont toutefois poursuivi leur trajectoire ascendante, les actions américaines atteignant de nouveaux sommets, soutenues par de solides résultats au deuxième trimestre et des révisions positives des bénéfices futurs. En revanche, les actions chinoises ont subi une correction à la fin du mois, Pékin ayant imposé de nouvelles restrictions au secteur de l'éducation privée. Les rendements obligataires ont continué de baisser, malgré une inflation supérieure aux attentes, sous l'effet des rendements réels. Par ailleurs, le bitcoin a connu une forte volatilité au cours du mois, pour finir en hausse de 20,1 %. Parmi les métaux précieux, l'or a augmenté de 2,5 %, tandis que l'argent a baissé de 2,4 %.

 

États-Unis : l'inflation atteint son plus haut niveau depuis 13 ans, le plan d'infrastructure de Biden progresse.

L'économie américaine a affiché une croissance annualisée de 6,5 % au deuxième trimestre et aurait été nettement plus forte sans un nouveau déstockage et des goulets d'étranglement. Les enquêtes préliminaires auprès des entreprises sont restées fermement expansionnistes en juillet. Entre-temps, ces goulets d'étranglement de l'offre, qui reflètent la réouverture inégale de l'économie, ont poussé l'inflation à la hausse pour le troisième mois consécutif en juin, pour atteindre son plus haut niveau depuis 13 ans (+5,4 % en glissement annuel, contre 5 % en mai). Les obligations ont continué à faire abstraction du pic d'inflation actuel, le considérant comme largement transitoire : les rendements ont baissé et la courbe des taux s'est encore aplatie. Les obligations ont été aidées par la Fed qui est restée très accommodante, laissant les taux inchangés et poursuivant son programme d'achat d'obligations à un rythme inchangé. Cependant, la Fed a discuté d’un éventuel tapering (réduction de son programme d’achat d’actifs), mais les détails concernant le moment et le montant n'ont manifestement pas encore été décidés. Sur le plan fiscal, M. Biden a reçu l'approbation des deux partis pour 500 milliards de dollars de son programme d'infrastructure, alors que les négociations finales se poursuivent au Congrès. Pendant ce temps, les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine sont restées dans l'impasse.

Europe : L'activité commerciale de la zone euro bondit, la BCE révise son objectif d'inflation

Le mois de juillet a vu la levée complète des restrictions Covid-19 au Royaume-Uni, tandis que les taux de contagion semblent s'être stabilisés. Le Royaume-Uni est en passe d'enregistrer un fort rebond de sa croissance au deuxième trimestre, et le FMI a revu à la hausse ses estimations de croissance pour l'ensemble de l'année, à 7 %. L'activité commerciale de la zone euro a rebondi à son rythme le plus élevé depuis 15 ans, grâce à la libération de la demande refoulée et à l'assouplissement des restrictions. Sur le plan politique monétaire, la BCE a maintenu ses taux inchangés, mais a revu son objectif d'inflation à la hausse, à 2 %. La BoE a laissé ses taux inchangés. En ce qui concerne le Brexit, le Royaume-Uni a appelé à une renégociation du protocole d'Irlande du Nord pour permettre une circulation plus libre des marchandises à travers les frontières.

Reste du monde : La contagion augmente, la demande mondiale reste forte, la Chine sévit.

L'Australie a réimposé un confinement de quatre semaines en raison de l'augmentation des cas du variant Delta, tandis qu'un déploiement plus lent du vaccin a entraîné un nombre record d'infections en Corée du Sud et en Thaïlande. Pour l'instant, du moins, l'impact sur la croissance semble limité : les exportations sud-coréennes - un baromètre largement utilisé du commerce mondial - ont augmenté de 30% au cours des trois premières semaines de juillet. L'inflation des prix à la production en Chine a ralenti suite à l'intervention du gouvernement le mois dernier pour stabiliser les prix des matières premières. Dans le même temps, les risques réglementaires ont continué de peser sur les actions chinoises, les autorités de Pékin imposant de nouvelles restrictions aux industries en plein essor. Afin de contenir le ralentissement de l’économie, la PBOC a injecté des liquidités à court terme sur le marché.

Synthèse des marchés (au 31/07/2021 en monnaie locale)

Obligations Rendement 1 m % 1 an %
US 10 ans 1.22% 2.0% -1.4%
UK 10 ans 0.57% 1.2% -2.6%
Suisse 10 ans -0.37% 1.2% -1.8%
Allemagne 10 ans -0.46% 1.9% -0.4%
IG monde (couvert $) 1.46% 1.3% 0.4%
HY monde (couvert $) 4.40% 0.1% 2.8%

 

 

Indices boursiers Niveau 1 m % 1 an %
MSCI World ($) 371 0.7% 13.1%
S&P 500 4,395 2.4% 18.0%
MSCI UK 12,040 0.3% 11.6%
SMI 12,117 1.5% 16.3%
Eurostoxx 50 4,089 0.8% 17.5%
DAX 15,544 0.1% 13.3%
CAC 6,613 1.6% 21.5%
Hang Seng 25.961 -9.6% -2.9%
MSCI EM ($) 625 -6.7% 0.2%

 

Devises (taux nominal pondéré par les échanges)  
Dollar américain 0.9% 4.2%
Euro 0.2% -1.5%
Yen 1.3% -5.9%
Livre sterling 0.7% 4.4%
Franc suisse 1.9% -1.9%
Yuan chinois -0.6% 0.5%

 

Autres Niveau 1 m % 1 an %
Or ($/oz) 1,814 2.5% -4.4%
Brent ($/bl) 76 1.6% 47.4%
Cuivre ($/t) 9,701 3.7% 25.2%

Source: SPG Global, Rothschild & Co, au 31 juillet 2021

Source: SPG Global, Rothschild & Co, au 31 juillet 2021

Related Files

Télécharger le Commentaire Mensuel (PDF 1.6 MB)