Image

Rothschild & Co: 2018 – Communiqué des résultats semestriels

25/09/2018

Très bonne performance dans tous les métiers, particulièrement au deuxième trimestre

  • Alexandre de Rothschild a été nommé Président exécutif de Rothschild & Co Gestion en mai 2018, suite à la nomination de David de Rothschild en qualité de Président du Conseil de surveillance de Rothschild & Co. 
    François Pérol et Robert Leitão, Managing Partners de Rothschild & Co Gestion, co-présideront désormais le Group Executive Committee (GEC - Comité exécutif du Groupe). 
  • Revenus du premier semestre 2018 en hausse de 12% à 1 007 millions d'euros (S1 2017 : 896 millions d'euros). Ils ressortent en hausse de 44% pour le deuxième trimestre à 587 millions d'euros (T2 2017 : 409 millions d'euros).
  • Résultat net - part du Groupe hors éléments exceptionnels en hausse de 56% à 164 millions d'euros (S1 2017 : 105 millions d'euros) et Résultat net - part du Groupe y compris éléments exceptionnels à 161 millions d'euros en hausse de 66% (S1 2017 : 97 millions d'euros).
  • Bénéfice par action (BPA) hors éléments exceptionnels en hausse de 55% à 2,18 euros (S1 2017 : 1,41 euro) et BPA y compris éléments exceptionnels en hausse de 63% à 2,14 euros (S1 2017 : 1,31 euro).
  • Impact négatif de la variation des taux de change de 29 millions d'euros sur les revenus, limité à 1 million d'euros au niveau du résultat net - part du Groupe.

Alexandre de Rothschild, Président exécutif, a déclaré : 
« Rothschild & Co affiche d'excellents résultats dans tous les métiers au premier semestre 2018 avec une accélération de la croissance au deuxième trimestre. 
Notre activité de Conseil financier a généré les revenus les plus élevés jamais enregistrés pendant cette période, notamment au Royaume-Uni où nous avons réalisé d'importantes opérations. Nous conservons notre premier rang mondial dans le Conseil en fusions-acquisitions par le nombre d'opérations. Nos marges restent à un niveau élevé. Nous poursuivons le recrutement de banquiers seniors aux États-Unis pour renforcer notre position dans cette activité en forte croissance. 
Dans le métier Banque privée et gestion d'actifs, la collecte nette a considérablement progressé, en France comme en Suisse, avec une bonne tenue dans le reste du monde. Grâce à la croissance de cette activité, la marge opérationnelle est en passe d'atteindre notre objectif de 20 % pour 2020. 
Notre métier de Capital-investissement et dette privée continue d'afficher une solide performance. La progression significative des revenus et du résultat d'exploitation s'explique en grande partie par des investissements toujours aussi robustes, la croissance des commissions de gestion ainsi qu'un certain nombre de réévaluations lors de cessions d'investissements ».

- FIN - 

Communiqué sur les résultats (431 KB)

-